Skip to content

Cyanocobalamine VS Hydroxo/Methyl/Adenosyl-cobalamine, la guerre des vitamines B12

Temps de lecture : 6 minutes | Ecrit avec amour par : Jérémie

La vitamine B12 étant essentielle à la bonne santé des végétariens et véganes, elle entraîne des débats enflammés sur l'efficacité de ses différentes formes. Retour sur la polémique et ce qu'en dit la science.

b12-methylcobalamine-vs-cyanocobalamine

La vitamine B12 étant essentielle à la bonne santé des végétariens et véganes, elle entraîne des débats enflammés sur l’efficacité de ses différentes formes. Retour sur la polémique et ce qu’en dit la science.

Nous ne rentrerons pas ici dans le débat qui n’est plus vraiment à faire sur « doit-on vraiment se complémenter en B12 ? ». Si besoin je vous invite à approfondir ce sujet en lisant notre guide « tout savoir sur la B12« .

Un peu de contexte pour commencer

Nous sommes les Bio Frères et nous venons, à l’heure où nous écrivons ces lignes, de sortir notre tout premier bébé : Bédouze, une vitamine B12 d’origine naturelle.

A la suite de l’annonce de notre produit nous avons eu beaucoup de retours positifs mais également de questions au sujet des principes actifs de la vitamine B12.

Notre démarche est depuis le départ de créer des vitamines naturelles de qualité. Nous ne sommes pas un grand groupe industriel, juste 3 frangins qui ont décidé de mettre en commun leurs expertises pour créer des produits de qualité pour toute la famille.

Je suis moi-même (moi, Jérémie qui écrit ces lignes) végétarien depuis de nombreuses années et 100% végane depuis plusieurs mois. L’idée de Bédouze vient à l’origine d’un besoin de ma part et d’une envie commune de toute l’équipe de créer un produit innovant.

Un produit pour me permettre à moi et ma famille de rester en bonne santé en consommant des produits naturels tout en réduisant notre consommation de plastique.

Bédouze est donc le fruit d’une volonté de proposer des produits naturels et de la création d’un packaging réutilisable sans plastique.

Voilà, assez parlé de ma vie, rentrons maintenant dans le vif du sujet.

L’origine du débat : vitamine naturelle ou vitamine produite en laboratoire ?

Pour bien comprendre le débat, il faut savoir ce qu’est la vitamine B12 qui porte le petit nom scientifique de Cobalamine.

Pour faire simple, il existe différentes formes de Cobalamines, certaines sont d’origine « naturelles » (comme par exemple la Méthylcobalamine, l’Adénosylcobalamine ou l’Hydroxocobalamine) parce qu’on les retrouve dans l’alimentation carnée, une autre provient d’une production en laboratoire par fermentation bactérienne: la fameuse Cyanocobalamine. Ce n’est autre que de l’Hydroxocobalamine qui a été convertie en Cyanocobalamine durant le processus de purification.

Un débat fait rage dans la communauté, pour certains seule la Cyano serait efficace, les autres n’auraient aucun effet et seraient donc dangereuses par leur inefficacité. Nous comprenons tout à fait que le sujet déchaîne les passions, une vitamine inefficace ne préviendrait pas d’éventuelles carences et mettrait en danger la santé de ses consommateurs.

Mais il nous semble important de mettre les choses au clair :

La Cyanocobalamine n’est pas la seule forme efficace… bien au contraire !

Voici une partie de la littérature qui a poussé Alexis (le Biologiste de l’équipe) à composer notre recette. Elle est résumée dans la revue récente1 datée de 2017, que vous pouvez consulter en accès libre par ici. Pour synthétiser, cette revue compile les données de la littérature scientifique et montre que les formes d’origine « naturelles » OHCbl (Hydroxo), MeCbl (Méthyl) et AdCbl (Adénosyl) sont tout autant voir plus bio-disponibles (efficaces) que la CNCbl (Cyano).

1. Paul, C. & Brady, D.M. Comparative Bioavailability and Utilization of Particular Forms of B12 Supplements With Potential to Mitigate B12-related Genetic Polymorphisms. Integr Med (Encinitas) 16, 42-49 (2017).

Leur conclusion est qu’un complément alimentaire combinant les trois formes naturelles de la B12, donc celles contenues dans notre complément est recommandé pour la complémentation compte-tenu des anomalies de chacun qui pourrait influencer l’absorption de la B12 (âge, génétique, pathologies…).

Voici un extrait qu’il nous paraît important de partager, un extrait natif non modifié ou interprété.


Chalmers et al (1) reviewed the results of 3 human studies that also found lower tissue retention of B12 as a result of supplementation with CNCbl rather than OHCbl, MeCbl, or AdCbl, together with increased urinary excretion of CNCbl. The researchers concluded that the lower bioavailability of CNCbl was due to its lower efficiency in cellular uptake and metabolic activation. Other researchers are concerned about cyanide accumulation in human tissues from long-term intake of CNCbl from supplements and/or fortified foods. (2,3) Thus, it seems that the CNCbl is an inferior choice for use in nutritional supplements or injections of B12. In fact, a Lancet review has proposed the discontinuation of CNCbl because OHCbl had been made available, and owing to concerns regarding the cyanide moiety, especially for smokers. (4)


1. Chalmers JN, Shinton NK. Comparison of hydroxocobalamin and cyanocobalamin in the treatment of pernicious anemia. Lancet. 1965;2(7426):1305-1308
2. Gräsbeck R. Hooked to vitamin B12 since 1955: A historical perspective. Biochimie. 2013;95(5):970-975.
3. Yazaki Y, Chow G, Mattie M. A single-center, double-blinded, randomized controlled study to evaluate the relative efficacy of sublingual and oral vitamin B-complex administration in reducing total serum homocysteine levels. J Altern Complement Med. 2006;12(9):881-885
4. Foulds WS, Freeman AG, Phillips CI, Wilson J. Cyanocobalamin: A case for withdrawal. Lancet. 1970;1(7636):35.

Bon, ok une petite traduction est de rigueur :

Chalmers et Al (1) ont examiné les résultats de 3 études menées chez l’humain qui avaient aussi trouvé une faible rétention tissulaire de B12 suite à une supplémentation avec du CNCbl (cyano) plutôt que du OHCbl (Hydroxo), MeCbl (Méthyl), ou AdCbl (Adénosyl), ainsi qu’une augmentation de CNCbl dans l’élimination urinaire. Les chercheurs en ont conclu que la biodisponibilité plus faible du CNCbl était due à son efficacité moindre en absorption cellulaire et activation métabolique. D’autres chercheurs sont inquiets par l’accumulation du cyanure dans les tissus humains lié à une prise à long terme de CNCbl issus de compléments alimentaires et/ou d’aliments enrichis. (2,3) Donc, il semble que le CNCbl est un choix inferieur dans l’utilisation de compléments alimentaires ou d’injections de B12. En fait, une publication du Lancet a proposé l’arrêt du CNCbl puisque l’OHCbl a été rendu disponible, et en raison de préoccupation concernant le composant de cyanure, surtout pour les fumeurs. (4)

Voilà pourquoi nous avons d’emblée fait le choix de ne pas partir sur de la Cyanocobalamine mais d’utiliser les formes que l’on retrouve dans la nature (attention pas végétales !).

Notre recette : des formes d’origine naturelle : oui, des formes d’origine végétale : non

Il existe également des formes de vitamine B12 issues directement des végétaux, on les appelle analogues. Ces formes ne sont à priori pas bio-actives chez nous même si le sujet est très controversé.

Il est donc important de faire la part des choses, notre B12 est d’origine BIO parce qu’elle est issue du champignon Shiitake mais cela ne veut pas dire que les formes retrouvées à l’intérieur de notre complément sont d’origine végétale.

Notre producteur a développé une méthode de culture innovante et brevetée, qui consiste à ensemencer le substrat de culture du Shiitake avec les bactéries productrices de B12, et nous précisons que les bactéries utilisées sont les mêmes que celles pour produire la cyanocobalamine !

Les bactéries rentrent en symbiose avec le Shiitake. La vitamine B12 produite par les bactéries qui contient les formes OHCbl (Hydroxo), MeCbl (Méthyl) et AdCbl (Adénosyl) va s’accumuler dans le Shiitake pendant sa croissance à des concentrations suffisamment élevées pour permettre une complémentation.

Notre complément contient donc les trois formes qui sont retrouvées dans la nature, c’est-à-dire dans les aliments d’origine animale, à savoir l’Hydroxocobalamine (OHCbl), la Methylcobalamine (MeCbl) et l’Adenosylcobalamine (AdCbl).

De façon très naïve, pourquoi ces trois formes ne seraient-elles pas biologiquement actives par rapport à la cyanocobalamine qui a une origine synthétique !!!

Et encore plus naïvement, cela voudrait dire que la population omnivore est carencée ?!

Ce débat paraît donc absurde, et les accusations n’ont aucun fondement si ce n’est de faire peur aux véganes, aux végétariens ou à tous ceux qui souhaitent se complémenter.

Nous souhaitons proposer une alternative à la Cyanocobalamine, et nous rapprocher d’un produit éthique et écologique qui correspond à notre façon de penser.

En conclusion : nous ne sommes pas là pour faire la guerre

Nous avons la chance de faire partie d’une communauté qui s’inquiète du bien être des animaux humains et non-humains, et plus globalement de notre maman la terre.

Il est donc logique pour nous de s’inquiéter de ce que l’on consomme. Malheureusement, nous ne sommes pas tous scientifiques ou biologistes et il est très facile de se faire influencer dans un sens comme dans un autre.

En tant que créateur de compléments alimentaires, nous avons bien conscience d’être juge et partie dans le débat. Il existe évidemment dans le domaine des luttes d’intérêt pour pousser une info ou en discréditer une autre.

Il nous semble donc important de vous fournir toutes les informations dont nous disposons et qui nous semblent les plus à jour et les plus probantes. C’est donc sur la base de ces informations que nous avons créé nos produits que nous consommons nous-même au quotidien.

Chacun est libre de se faire sa propre idée et de choisir le produit qui lui semble le plus qualitatif en fonction des données dont il dispose.

Merci pour votre attention, à vous les studios 🙂

Photo by Simon Zhu on Unsplash

Cet article a été écrit avec amour par : Jérémie

Directeur artistique, spécialiste webmarketing et photographe indépendant depuis 14 ans. Il s’occupe de l’image de la marque et du développement du site internet. Il gère avec passion les réseaux sociaux et la rédaction des articles de blog sur le végétarisme et véganisme.

libero ut dolor. lectus non ut vel, elit. odio
0

Your Cart